Adria>Centre de presse>Résultat d'exploitation positif pour Adria Airways en 2013

Résultat d'exploitation positif pour Adria Airways en 2013

Author: Adria Airways

Le conseil de surveillance a pris connaissance des résultats d'exploitation de 2013 lors de sa 23e séance ordinaire

Le nombre de passagers sur les vols réguliers a augmenté de 4,8 %, tandis que le nombre de vols a diminué de 5,1 % par rapport à 2012. Le taux de remplissage des cabines a atteint 73,16 % sur les vols réguliers, en hausse de 6,1 % par rapport à 2012, dépassant de 6,8 % le plan de 2013.

Jusqu'à la fin de l'exercice 2013, la société a mis en œuvre de nombreuses mesures de restructuration qui ont contribué à la tendance positive exceptionnelle des activités de la société et qui démontrent la pérennité et la croissance à long terme de la société. La plupart des mesures de restructuration étaient basées sur la réduction des coûts, et une part importante de ces mesures était axée sur l'augmentation des recettes. Outre les mesures sous la responsabilité de la société, le programme de restructuration prévoyait également des mesures d'aménagement de l'environnement des affaires sur lesquelles la République de Slovénie s'était engagée avec le programme de restructuration. La société estime que l'environnement des affaires a une incidence négative sur ses activités par rapport à la moyenne de l'Union européenne, et elle évalue cette incidence négative à plus de 2,0 Mio EUR. Cet environnement des affaires a un impact négatif aussi bien sur la compétitivité de l'industrie aérienne en République de Slovénie d'un point de vue général, que sur la possibilité d'une privatisation réussie d'Adria Airways, et par conséquent également des autres entreprises du secteur.

Selon les dernières estimations, la société clôturera l'exercice 2013 avec un résultat d'exploitation de +0,465 Mio EUR, et un résultat net de -3,1 Mio EUR, en hausse de 7,7 Mio EUR par rapport à 2012. Le résultat négatif est la conséquence d'effets négatifs non récurrents sur le résultat, pour la plupart liés aux activités passées. En effet, il est principalement dû à l'impact négatif de la vente d'une partie des biens à un prix inférieur à leur valeur comptable, à des indemnités lors de la restitution d'actifs loués, et à des provisions supplémentaires au titre d'obligations potentielles. L'EBITDA estimé se monte à 7,9 Mio EUR, en hausse de 8,3 Mio EUR par rapport à 2012. En 2013, la société a réduit sa dette de 8,9 Mio EUR.

Plus d'informations : 04 259 4506, pr@adria.si